Accueil > Bretagne > SOREAU Abel (1845-1909)

SOREAU Abel (1845-1909)

mardi 6 septembre 2011, par Fañch Postic

SOREAU Abel

(1845-1909)
par Fañch Postic
 

Biographie
Abel Soreau est né à Paimboeuf le 13 décembre 1845 dans une famille d’officiers de marine originaire de Donges. Son père, Frédéric, capitaine au long cours est absent au moment de la naissance de son fils. La diparition à Buenos-Aires, à seulement 17 ans, de Frédéric Eugène, l’aîné des enfants, conduit sans doute Eugénie Josso, la mère, à pousser ses deux autres fils vers la carrière cléricale. Ordonnés prêtres respectivement en 1865 et 1869, Henri, né en 1843, et Abel suivront des chemins parallèles : tous deux enseigneront au collège Saint-Stanislas de Nantes pendant 45 ans pour Henri, 44 pour Abel. Henri y enseigne le dessin à partir de 1863, Abel l’allemand à partir de 1865, puis le mathémathiques en 1871. Ils s’y occupe aussi de théâtre : Henri se charge de la mise en scène et des décor, Abel de la partie musicale.
Tandis qu’Henri se pasionne pour la peinture, Abel s’adonne à l’art de la photographie : le fonds, aujourd’hui conservé par la Société archéologique de Nantes, comprends près de quatre mille clichés sur plaques de verre qui concerne pour leur grande majorité le département de la Loire-Atlantique et la Bretagne en général. Des cliché concernent également le reste de la France, les pays d’Europe, le Moyen-Orient et l’Egypte, réalisés à l’occasion des voyages qu’il effectue avec son frère Henri. Il faut y ajouter quelques portrait et clichés documentaires. Il s’agit pour l’esentiel de payages et de monument. Le fonds comprend cependant un certain nombre de scènes animées. Ces clichés lui servait de support pour des projections destinées aux parents aux amis, pour des conférences qu’il donne entre 1898 et 1902. Fonds photographique Soreau.
Collectes
Composant des chants, hymnes et cantiques, qu’il fait chanter aux collègiens de Saint-Stanislas, Abel Soreau effectue égalemennt une importante collecte de chansons dans le département de la Loire-Atlantique et dans quelques anciennes paroisses de l’ancien évêché de Nantes situées en Ille-et-Vilaine. Il recueille ainsi environ 250 chansons restées pour une part inédites. Un certain nombre ont été publié par fascicule dans Vieilles chansons du pays nantais, avec airs harmonisés pour piano et accompagnés de dessin en couleur de l’illustrateur Jacques Pohier. Au bas des textes, qui ont pu être expurgés pour être mis dans toutes les mains, figurent les noms des chanteurs, les dates et lieux de collectes et parfois des commentaires sur la chanson.
Bibliographie
 Vieilles chansons du pays breton, Nantes, Dugas, 1901-
 Jean-François Caraes, "Abel Soreau. Un chanoine photographe, Photographies 1842-2010, n° spécial 113 de la revue 303, 2010, p.90-99.