Accueil > Bretagne > PERENNES Henri (1875-1951)

PERENNES Henri (1875-1951)

vendredi 9 septembre 2011, par Fañch Postic

PERENNES Henri
(1875-1951)
 
Perennes Henri_1875-1951_2
Biographie
Henri Pérennès est né le 11 août 1875 à Tréboul. Après des études au petit séminaire de Pont-Croix, il fait des études de théologie à Rome. Ordonné prêtre en 1898, il est professeur au séminaire Saint-Jacques à Guiclan en 1900, puis directeur au grand séminaire à Quimper en 1901 où il enseigne l’Ecriture Sainte. Nommé chanoine honoraire en 1923, il est aumônier de l’hôpital de Quimper en 1924, puis de la clinique du Clos à Douarnenez en 1945. Il sera par la suite prêtre résidant à Ploudaniel en 1947, à Lampaul-Plouarzel en 1949 et à Tréboul en 1950, paroisse où il est décédé le 5 mars 1951.
Il est, à partir de 1927, le directeur du Bulletin diocésain d’art et d’archéologie, dans lequel il publie de très nombreuses notices paroissiales, et vice-président de la Société Archéologique du Finistère.
Le collecteur
Henri Pérennès a publié plusieurs articles sur les chansons bretonnes, notamment dans les Annales de Bretagne, pour lesquels il a puisé dans ses propres collectes ou fait appel à d’autres prêtres, celles que lui avaient confiées les abbés Henri Guillerm, Besco, ou le chanoine Jérôme Buléon.
« Persuadé qu’il subsistait encore dans les campagnes de vieilles chansons bretonnes inédites, je me suis mis en quête de les découvrir. Des vieilles et des vieux de notre Hospice m’ont fourni leur contingent. Je me rappellerait toujours ce brave vieillard qui, dans ma chambre, avant de débiter son morceau, enleva sa veste et tint à rester debout jusqu’à la fin du chant. Il comprenanit, ce vieux bardes, toute la dignité de son rôle. » (Annales de Bretagne, t. 45, 1938, p.41).
Il donne en général les sources de ses chansons et donne même quelques précisions sur quelques chanteuses : Marie-Joseph Bihannik, née le 1er décembre 1882 au village de Lesneven à Ergué-ArMel, qui travaille à la buanderie de l’Hôpital de Quimper ; Jeanne Le Corré, 59 ans, originaire de Beg-Meil en Fouesant et qui habite Quimper comme Mme Le Roux (née Jeanne Le Floc’h, originaire de Gouesnarc’h.
Il a laissé également des souvenirs, en partie dactylographiés, conservées aux archives départementales du Finistère à Quimper, où il donne, notamment, des informations intéressantes sur les traditions qu’il a connues à Tréboul dans son enfance (jeux, fêtes calendaires...).
 
Publication Pérennès :
Publications sur Henri Pérennès :